New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Base de données d'articles relatifs à la galaxie Law & Order

16 Août 2018


Chick Wit: Channeling grief over the demise of 'Law and Order'
Publié par Nelly NAGOUCHETTY dans Excessif le 07/06/10.


New York Police Judiciaire (ou New York District)
« Dans le système pénal américain, le ministère public est représenté par deux groupes distincts, mais d'égale importance. La police, qui enquête sur les crimes, et le procureur, qui poursuit les criminels. Voici leurs histoires. »
Ainsi commence chaque épisode de New York Police Judiciaire. Et à l'image du ministère public, chaque épisode est divisé en deux parties (distinctes et d'égale importance, comme le précise la phrase introductive), une partie enquête et une partie procédure judiciaire. Le concept est relativement simple et permet d'aborder le système judiciaire dans son ensemble.
Une séquence du prégénérique présente la situation, le plus souvent la découverte d'un corps inerte par un civil. Dans la première partie de l'épisode, deux inspecteurs entrent en scène et commencent leur enquête afin d'identifier le criminel et permettre au procureur d'avoir toutes les cartes en main pour obtenir une condamnation lors du procès. La seconde moitié de l'épisode montre le procureur qui entame une bataille juridique avec le ou les avocats de la défense, à coup de manœuvres cyniques, de négociations et de marchandage. Le procureur se doit de convaincre le jury de la culpabilité de l'accusé. La condamnation est souvent difficile à obtenir.

Ce n'est que justice
C'est une des caractéristiques de la série, la loi ne gagne pas toujours. Il est plus souvent question de vices de procédure, d'aveux extorqués, de non recevabilité des preuves que de victoire sur le crime. Aux Etats-Unis, l'individu est toujours présumé innocent, et c'est à la partie civile de faire la preuve de sa culpabilité.
Le téléspectateur français regarde les épisodes comme de passionnants documentaires sur le fonctionnement, voire le dysfonctionnement de la justice américaine. Le traitement réaliste des affaires est souvent déroutant.

Chaque épisode relatant une affaire particulière, il n'est pas nécessaire de commencer par le début.

Malgré ce cadre apparemment immuable, aucune histoire ne se ressemble. Même si chaque épisode débute d'une manière stéréotypée et sans surprise, l'enquête et le procès qui suivent révèlent une époustouflante complexité et des dilemmes d'une profondeur insondable.
Et même si New York Police Judiciaire se défend de reposer sur des histoires imaginaires (cf. l'annonce diffusée en fin d'épisode à partir de la deuxième saison), le téléspectateur ne peut s'empêcher de faire le lien avec des affaires criminelles bien réelles. Ainsi, Meurtre en noir et blanc (saison 3, épisode 2) traite du conflit qui oppose les Juifs et les Noirs (cet épisode a reçu en 1993 un Emmy Award pour la meilleure photographie) ; Le loup dans la bergerie (saison 1, épisode 19) s'inspire du cas des frères Menendez, meurtriers de leurs parents.
New York Police Judiciaire part donc d'un fait journalistique pour obtenir une réflexion construite. Dick Wolf s'en est expliqué : « Ce que nous essayons de faire, c'est de trouver un point de départ qui puisse nous entraîner vers une seconde demi-heure au moins aussi passionnante, si ce n'est plus, que la partie purement policière. »

Des personnages charismatiques mais pas irremplaçables
Les personnages n'ont pratiquement aucune vie privée, c'est avant tout l'histoire du crime qui compte, ce qui a permis à la distribution de se modifier au fil des années sans que la série n'en pâtisse. Et malgré les limites imposées à l'interprétation, les acteurs se sont impliqués à un rare degré dans leur personnage, en suivant pour certains des inspecteurs du département homicides du West Side de New York.
Parmi les acteurs emblématiques de la série, on retrouve Michael Moriarty (Emmy Award en 1978 pour son rôle dans Holocauste) qui nous livre une composition particulièrement passionnée du personnage de Ben Stone, en procureur tourmenté et hypermoral.
Il est, avec Mike Logan (Chris Noth, le très séduisant Mr. Big de Sex and the City), l'un des personnages le plus représentatif de la série.

Les personnages centraux disparaissent et sont remplacés par d'autres, il est donc préférable de suivre la série dans l'ordre des saisons.

Un autre personnage principal est la ville de New York. Chris Noth considère qu'elle est « la clef de voûte de toute la série. C'est une vedette anonyme. » La série était, à ses début, la seule série tournée sur les lieux de l'action, dans les rues mêmes de New York, ce qui lui confère une authenticité dont aucune autre production ne peut se vanter.
New York Police Judiciaire est une série réaliste, tournée caméra à l'épaule dans la « Big Apple ». Elle est peu spectaculaire, limite toute romance entre les personnages et s'abstient de toute violence, sexe et langage grossier. Et derrière un générique qui laisse présager un programme au patriotisme niais, se cache une série intelligente dénonçant habilement les travers du système judicaire américain.
Désireuse d'élargir son public, la série va féminiser son casting. « Une sensibilité féminine s'insinue peu à peu dans la série », déclarait Dick Wolf, « ce qui permet de s'attacher un peu plus à la victime du crime ou au déroulement de l'enquête. »

New York Unité Spéciale (Law and Order, Special Victims Unit, NYUS)
Est la première série dérivée de New York Police Judiciaire. C'est une des séries phare de TF1. Elle suit les investigations de l'unité spéciale des victimes, et plus particulièrement des crimes à caractère sexuel.
« Dans le système judiciaire, les crimes sexuels sont considérés comme particulièrement monstrueux. À New York, les inspecteurs qui enquêtent sur ces crimes sont membres d'une unité d'élite appelée Unité Spéciale pour les victimes. Voici leurs histoires. »
Le duo choc de cette section est représenté tout d'abord par Elliot Stabler (Chris Meloni), un policier entièrement dévoué à son travail. Il est marié et a quatre enfants. Il est particulièrement affecté par les abus d'enfants et pense souvent à tuer lui-même l'auteur de ces abus. Il fait souvent référence à ses enfants et son couple connaitra de nombreuses difficultés. À ses côtés, Olivia Benson (Mariska Hargitay) est une détective très douée, compatissante et entièrement dévouée à son travail, à tel point qu'elle n'a quasiment aucune vie personnelle. Son empathie s'explique par le fait qu'elle est née à la suite du viol de sa mère, ainsi que par les mauvais traitements infligés par sa mère alcoolique.
Mariska Hargitay a reçu en 2006 l'Emmy Award de la meilleure actrice pour une série dramatique.

New York Section Criminelle (Law & Order, Criminal Intent)
Est la deuxième série dérivée de New York Police Judiciaire. Nous suivons les enquêteurs chargés d'investigations sur des assassinats.
« Dans la guerre contre le crime à New York, les plus redoutables prédateurs sont poursuivis par les inspecteurs de la Section Criminelle. Voici leurs histoires. »
Robert Goren, dit Bobby (l'excellentissime Vincent D'Onofrio, que l'on a pu croiser dans de nombreux films, comme Full Metal Jacket), et Alexandra Eames (Kathryn Erbe) forment une redoutable équipe.
Robert Goren est un enquêteur particulièrement brillant et est un profileur hors pair. Il a fait des études de psychologie. Son personnage se rapproche beaucoup de Sherlock Holmes car, comme lui, il sait retracer toute la mécanique d'un meurtre à partir d'un indice en apparence insignifiant. Il est empli de tocs et jauge ses victimes en penchant la tête. Sa mère souffre de schizophrénie et lui révélera un terrible secret au moment de sa mort.
Alexandra Eames est une femme intelligente qui complète parfaitement son partenaire. Aussi maligne que lui, elle n'hésite pas à paraitre effacée, à laisser son partenaire s'imposer lors des enquêtes et à investir les lieux incognito. Même s'ils s'appellent par leur nom, les deux enquêteurs sont très complices.


New York Cour de Justice (Law & Order, Trial by Jury)
Est la troisième série dérivée de New York Police Judiciaire. Nous suivons le déroulement du procès dans son intégralité.
« Dans le système pénal américain, tous les accusés sont présumés innocents jusqu'à leur condamnation. Que ce soit par aveu, en plaidant coupable ou par un procès jugé par un jury. Voici l'un de ces procès. »
La série ne compte qu'une saison de 13 épisodes, suite à son annulation du fait d'une audience trop faible.

New York Undercover
Est une série policière noire dans laquelle nous suivons deux inspecteurs chargés d'enquêter sous couverture sur divers crimes commis dans le quartier de Harlem.

Conviction
Suit une équipe de jeunes assistants du procureur qui font leurs premiers pas dans le milieu judiciaire.

Paris Enquêtes Criminelles
Est la version française de New York Section Criminelle. On y retrouve notamment Vincent Perez.

En quête de preuves (Im Namen des Gesetzes)
Est la version allemande de New York Police Judiciaire. Elle met en scène les forces de l'ordre et le cabinet du procureur. La plupart de l'action se situe à Berlin.

Londres : Police Judiciaire (Law & Order : UK)
Récemment débarquée sur TF1 (depuis le 06 juin 2010), elle suit le système judiciaire londonien et la police de la capitale britannique dans l'exercice de leurs fonctions. Pour tous les fans de Battlestar Galactica, sachez qu'on y retrouve Apollo (Jamie Bamber).
Après une adaptation de New York Police Judiciaire en Russie, Dick Wolf prévoit une nouvelle déclinaison, cette fois-ci à Los Angeles. A-t-il trouvé le concept ultime de la série juridico-policière ?

Article issu de Excessif et
initialement publié le 07/06/10.




Tous les articles présentés dans cette rubrique sont la propriété de leurs auteurs respectifs.





© 2001-2018 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA