New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > BDD Articles > New York District / New York Police Judiciaire

19 Octobre 2018


'A Hollywood, ils n'ont peur de rien'
Publié par Françoise-Marie Santucci dans Libération le 27/09/03.


Téléspectateur gourmand, décortiqueur avisé de la fiction américaine, l'écrivain, médecin et journaliste Martin Winckler, 48 ans, a publié plusieurs livres sur les séries télé (1). Pour Libération, il fait le point sur la création outre-Atlantique, une semaine après la cérémonie des Emmy Awards à Los Angeles.

Votre commentaire sur ces Emmys Awards ?

Curieusement, Six Feet Under n'a pas remporté le prix de la «meilleure série dramatique». Mais The West Wing est une série politique, anti-Bush. Dans la situation actuelle, le feuilleton intimiste et psychologique qu'est Six Feet Under touche peut-être moins les scénaristes et réalisateurs, très militants, de Hollywood. Ils sont démocrates pour la plupart, donc antiracistes, pacifistes, tiers-mondistes.

Ces récompenses vous paraissent-elles refléter l'état de la création aux Etats-Unis ?

Pas complètement. A l'exception de Law & Order et de Sex and the City, les séries produites à New York (Homicide, Oz) sont souvent ignorées. Et puis, tous les producteurs ne courent pas après les Emmy.

Où en est la qualité américaine, dix ans après l'arrivée des premières séries «adultes» («Dream on») ou utilisant une écriture adulte («Angela 15 ans») ?

Elle progresse constamment, parce que les chaînes du câble produisent de plus en plus. Elles doivent rester compétitives face aux grands réseaux hertziens, mais aussi entre elles. Ces chaînes câblées (HBO, Showtime, FX ou Sci Fi) mettent autant d'argent dans les séries que les networks. Quand vous verrez Boomtown, The Shield ou The Wire (2), vous remarquerez que le niveau ne baisse pas, au contraire. Mais la qualité n'est pas forcément spectaculaire à l'écran.

Quelle est, selon vous, la plus grande qualité de la production américaine ?

Son audace. A l'exception de la nudité (sur le hertzien), ils n'ont peur de rien. Et ça donne des chefs-d'oeuvre. Voyez la série Oz, qui se passe dans une prison de haute sécurité : c'est un truc absolument incroyable, impensable au cinéma.

Une série comme «24 Heures chrono» utilise comme jamais paranoïa et politique. Pensez-vous que la télé américaine est plus réactive que le cinéma ?

Oui. Mais pour une série comme 24 Heures chrono, que je trouve superficielle (c'est un exercice de production très élaboré mais idéologiquement creux), il y a trente séries qui en disent bien plus sur la société américaine. Regardez Boomtown, Six Feet Under, Urgences, Oz ou The West Wing. Elles sont l'oeuvre d'équipes soucieuses du fond, et pas seulement de la forme et de la virtuosité.

On loue la créativité de HBO. Cette chaîne est-elle aussi novatrice qu'avant ?

Oui, HBO continue à privilégier les oeuvres fortes, corrosives, très critiques par rapport à la société, sans jamais oublier de faire plaisir, visuellement, à ses spectateurs. C'est aussi patent dans leurs productions plus confidentielles. Prenez The Corner, une minisérie en six épisodes. Diffusée sur Série Club, elle est passée inaperçue. Or c'est une oeuvre majeure sur la toxicomanie et les problèmes qu'elle pose : Arte ou France 2 auraient dû l'acheter.

Pourquoi ne fait-on pas pareil en France ? Pensez-vous qu'une série comme «Police District» se rapproche de la créativité américaine ?

En effet, parce que Hugues Pagan est un auteur qui connaît son sujet : la police, la délinquance. Et parce qu'on ne l'a pas affligé d'un cahier des charges bateau, exigeant qu'il évoque des «problèmes de société». Aux Etats-Unis, les HBO et Showtime disent aux producteurs : «Etonnez-nous ! Etonnez le spectateur.» La télévision américaine (où l'on ne montrera jamais le sein d'une femme) est beaucoup plus audacieuse sur le discours sexuel qu'ici, où chaque téléfilm contient pourtant sa scène de nudité. Il y a aussi beaucoup d'autocensure chez les producteurs français et beaucoup de carriérisme chez les scénaristes qui sont assurés de toucher des droits pendant des années, dès lors qu'ils ont rédigé une «bible» (3). Sans parler de la cooptation : on voit toujours les mêmes (acteurs, réalisateurs, producteurs) à la tête des «productions de prestige». Il n'y a aucune compétition. On est vraiment dans une télévision de monopole.

Comment les chaînes françaises choisissent-elles les séries américaines ?

J'ai longtemps cru que la qualité ou les goûts personnels comptaient beaucoup. Malheureusement, il semble que l'obligation d'acheter des packages (telles séries avec tel ou tel film) soit la règle sur les grandes chaînes. Et après ! France 2, qui dispose de nombreuses séries Warner (Friends, Urgences, The West Wing, New York 911), a par exemple choisi de ne pas diffuser The West Wing (4). Pourquoi ? Cette série donnerait une tout autre image des Etats-Unis que les déclarations de Bush.

Votre série préférée à l'heure actuelle ?

J'en ai plein. En vrac : Six Feet Under, Frasier, Urgences, Ed, Oz, les Sopranos, Law & Order, Everwood, Boomtown, Monk et aussi Raymond, mais en version originale seulement. En français, c'est atroce, tous les jeux de mots sautent.

(1) Le dernier en date : les Miroirs de la vie, le Passage éditeur. La suite, les Miroirs obscurs, paraîtra fin 2004.

(2) Bientôt diffusés sur Jimmy et Canal + .

(3) Sorte de livre de style gravant dans le marbre les caractéristiques des personnages, de l'intrigue, des thèmes abordés, etc.

(4) C'est donc la chaîne câblée Série Club qui en a hérité.

Article issu de Libération et
initialement publié le 27/09/03.




Tous les articles présentés dans cette rubrique sont la propriété de leurs auteurs respectifs.





© 2001-2018 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA