New York Unite Speciale

  LawAndOrder-fr > BDD Articles > New York Unité Spéciale

15 Décembre 2018


France 2 : des hauts et débats
Publié par Emmanuel Berretta dans Le Point le 14/11/03.


Les succès du XV de France, Jean Yanne dans « Les Thibault », Patrick Sébastien damant le pion à la « Star Academy » feront aisément oublier les deux lancements ratés de la rentrée de France 2 : Christine Bravo et Gaël Le Forestier, qui disparaissent provisoirement de l'antenne... Des hauts et des bas, ainsi va le service public, tel le baudet lesté de mille et une contraintes (cf. le pesant cahier des charges) et que l'on ne cesse pourtant de comparer à TF1.

Alors comparons. Quand TF1 dispose d'un budget « fictions françaises et étrangères » de 200 millions d'euros par an, la chaîne publique doit se contenter de 130 millions d'euros. « A Los Angeles, TF1 nous a soufflé les épisodes de "New York Unité spéciale" en alignant environ 220 000 euros par épisode. Pour une diffusion à 23 h 25 ! On ne peut pas rivaliser. Autant se battre avec une main attachée dans le dos », soupire-t-on du côté des acquisitions. Et si Alain Delon ne s'était pas brouillé avec TF1, jamais il n'aurait signé avec la Deux...

Autre avantage pour la Une : son prime-time démarre souvent avec quatre minutes d'avance quand France 2 en est toujours à enfourner un maximum de publicité au carrefour de 20 h 50. Pourquoi cet engorgement ? Réponse simple : la loi interdit à France 2 la coupure publicitaire vers 21 h 30 qu'elle autorise à TF1 et M6. Résultat : au tir du starter, France 2 part dernière... Les téléspectateurs, eux, sont déjà ailleurs.

Pour gagner de l'audience, TF1 et M6 abusent d'une autre astuce : allonger au maximum la durée des émissions (au-delà de 23 heures) et profiter ainsi du ralliement des « zappeurs » de France 2 quand celle-ci termine son émission de début de soirée vers 22 h 30. Effet « bonus » garanti d'environ 3 points d'audience supplémentaire. Sur France 2, pas question de trop déborder sans risquer de faire râler Ardisson ou Durand... et leur public !

Le privé favorisé

Sur TF1, la ménagère de moins de 50 ans est courtisée du soir au matin : la cohérence d'ensemble est plus aisée à optimiser. Au contraire, France 2 se doit de plaire à tous, notamment aux « intellos ». D'où les magazines « Campus », « Complément d'enquête », « Contre-courant » en seconde partie de soirée. « Forcément, on s'est coupé des jeunes et de la France d'en bas », admet-on au sommet de la chaîne.

Dernière difficulté : les querelles de personnes. Sur France 2, le directeur des programmes, François Tron, et la directrice de la programmation, Françoise Tassera, s'ignorent depuis deux ans. Ce qui conduit à l'impensable : le directeur des programmes ne connaît les grilles qu'à la dernière minute ! Comme si, sur un chantier, le contremaître ne parlait plus à l'architecte

Article issu de Le Point et
initialement publié le 14/11/03.




Tous les articles présentés dans cette rubrique sont la propriété de leurs auteurs respectifs.





© 2001-2018 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA